All posts filed under “Facisme & antifascisme

Que signifie « antideutsch » ? – Stephan Grigat

Ces Antideutsch ! Depuis plus de 15 ans, ils hantent les discussions politiques en République fédérale d’Allemagne et, dernièrement, sont également apparus dans les débats autrichiens. Ils sont censés être racistes. Et bellicistes. Amis de Bush et admirateurs de Sharon. Parfois perçus comme des carriéristes universitaires, parfois comme d’odieux polémistes. La gauche les déteste parce qu’elle y voit des convertis libéraux-conservateurs. La droite ne les aime pas parce qu’ils sont marxistes. D’où viennent ces praticiens de la critique mal aimés ? Et que veulent-ils ?

Read More

Crise permanente du capital et sens du nouveau nationalisme autoritaire au XXIème siècle – Daniel Feldmann

Dans cet article, Daniel Feldmann se propose, à partir d’une confrontation critique avec les thèses de Karl Polanyi développées dans son ouvrage La Grande Transformation, d’analyser le sens des nouveaux nationalismes incarnés par les gouvernements de Trump, Orban, Duterte, Bolsonaro … Alors que les projets de modernisation nationalistes de droite comme de gauche dans les deux premiers tiers du XXème siècle visaient à promouvoir le développement capitaliste tout en modulant ses effets atomisateurs et désocialisants, les nouveaux nationalismes, loin de contenir la logique néo-libérale, constituent aujourd’hui les formes politiques les mieux adaptées à la gouvernmentalité néo-libérale dans la mesure où ils accélèrent les restructurations économiques et politiques en cours, avalisent et symbolisent dans un sens « patriotique » la lutte autophagique de tous contre tous et proposent de prendre en charge de manière plus efficace la gestion autoritaire des individus et groupes sociaux rendus superflus eu égard aux besoins de la valorisation capitaliste.

Read More

Comprendre l’antisémitisme, perspectives critiques. Une bibliographie.

25 textes sur l’antisémitisme, tous disponibles en ligne, qui s’attachent à comprendre l’antisémitisme, son histoire et ses déclinaisons du point de vue d’une théorie critique de la société ou du moins fournissent des éléments pouvant alimenter une telle compréhension.

Read More

Rothschild, Soros, et le mythe du complot juif – Harz-Labour

Après avoir accusé les Gilets jaunes de tous les maux, le gouvernement a décidé d’utiliser la lutte contre l’antisémitisme pour stigmatiser le mouvement. Cette instrumentalisation n’est pas nouvelle. Elle a généralement cours contre les habitants des banlieues, contre les militants pro-palestiniens, contre les noirs, les arabes, les musulmans… C’est ainsi que dans un pays dont l’État a, dans un passé pas si ancien, persécuté la minorité juive jusqu’au génocide, les éditorialistes et hommes politiques peuvent régulièrement, et sans honte, accuser les seuls membres des classes populaires d’être antisémites.

Read More

Une très courte histoire du conflit Antideutsch vs antiimpérialistes – AK Wantok

Au début des années 19901, deux tournants produisirent, chacun à sa manière, une réflexion spécifique au sein du mouvement autonome et préparèrent le terrain à l’avènement d’une scène « antideutsch2 » qui, quelques années plus tard, exerça une influence considérable sur les discussions dans le milieu autonome :

Read More

Société libérée et Israël. Du rapport entre Théorie critique et sionisme – Stephan Grigat

La solidarité avec l’État d’Israël d’une partie de la gauche allemande est généralement expliquée en France par une supposée culpabilité allemande par rapport à la Shoah qui imprégnerait aussi la gauche. Cette vision témoigne surtout de l’ignorance des débats théoriques, historiques et politiques en cours dans la gauche allemande depuis la réunification au sujet de l’Holocauste, d’Israël, du nazisme, du mouvement ouvrier et de l’anti-impérialisme. Le présent texte de Stephan Grigat se propose de revenir sur les racines théoriques et historiques de cette position de solidarité avec lsraël en présentant le rapport essentiellement positif, en rupture avec le consensus anti-impérialiste à gauche des années 1960, de la première génération de l’École de Francfort. Read More

De la projection de la faute. Contre l’anticapitalisme régressif – Gernot Gellwitz

Tout critique de la valorisation capitaliste n’est pas émancipatrice. On désigne la critique réactionnaire par l’expression « anticapitalisme régressif » afin de la différencier de la critique émancipatrice. Historiquement et actuellement négligée à gauche, cette différence n’est souvent pas thématisée. De la même manière que la Read More

L’antifascisme face au djihadisme – Lothar Galow-Bergemann

Les mouvements et mobilisations antifascistes accordent en France peu d’intérêt aux phénomènes djihadistes. Au sein des discussion antifascistes, la focalisation sur l’instrumentalisation de la question du djihadisme par les discours et dispositifs racistes, l’attention portée à la nécessaire déconstruction de la figure de l’ennemi intérieur musulman et à la place de celle-ci dans la gouvernementalité anti-terroriste laissent peu de place à la réflexion sur la réalité du djihadisme comme fait social et politique. Par ailleurs, la tendance à vouloir identifier dans les groupes sociaux subalternes des sujets révolutionnaires potentiels, combinée à une compréhension instrumentale du fascisme qui appréhende uniquement les mouvements fascistes du point de vue de leur utilité pour la mise en œuvre des projets hégémoniques des classes dominantes, amène l’antifascisme à ignorer le rapport entre fascisme et les tendances autoritaires du sujet du capitalisme en crise ainsi qu’à sous-estimer la propension au fascisme dans l’ensemble de la population, y compris au sein des classes populaires. Le texte de Lothar Galow-Bergemann propose de revenir sur ces angles morts de l’antifascisme en insistant sur la nécessité d’une compréhension et d’une lutte contre le djihadisme sur la base d’une théorisation adéquate du rapport entre fascisme et capitalisme.

Read More