All posts by “Max Horkheimer

Les pseudo-radicaux (juin 1967) – Max Horkheimer

Le vieil Horkheimer énonce ici un positionnement politique au cœur de la (non)praxis future d’une large partie des Antideutsch : face au risque d’un dépassement négatif du capitalisme dans le totalitarisme ainsi qu’aux tendances autoritaires du capitalisme administré, la tâche primordiale d’un agenda politique axé sur l’émancipation réside dans la défense des acquis civilisationnels et libertés de la société bourgeoise. Ce constat constitue une très importante régression par rapport aux conclusions politiques que l’on pouvait tirer de sa célèbre formule de 1939 comme quoi celle ou celui qui parle du fascisme sans parler du capitalisme ferait mieux de se taire. Read More

Les étudiants oppositionnels allemands (Février 1970) – Max Horkheimer

Beaucoup des tendances les plus conservatrices et/ou libérales récentes des éléments les plus droitiers des antideutsch sont déjà contenues chez le vieil Horkheimer aigri, en témoigne cette note, où le vieux penseur semble bien incapable de distinguer entre la légitimité de la révolte étudiante et certains de ses aspects problématiques.

Les étudiants oppositionnels allemands sont des positivistes qui veulent transformer les universités en écoles professionnelles dans lesquelles ils auraient leur mot à dire. Read More

Pour l’Amérique – Max Horkheimer

À celleux qui dénoncent l’action malfaisante de Trump et le racisme, la violence et l’autoritarisme de la société américaine sans jamais s’attarder sur l’écrasement du soulèvement syrien, la répression politique au Vénézuela, la persécution des LGBT par le régime tchétchène, les velléités impérialistes iraniennes ou encore les camps de concentration pour Ouïgours en Chine. Read More